Vice-présidence du Gabon, une obligation constitutionnelle bafouée par Ali Bongo depuis 14 mois !

Cela fait 448 jours que le Gabon n’a plus de vice-président soit l’équivalent d’une année entière, deux mois et 21 jours ! Un poste resté vacant depuis l’éviction de son locataire Pierre-Claver Maganga Moussavou le 21 mai 2019. Depuis, c’est le silence de cathédrale du côté du palais présidentiel. Problème de casting ou volonté manifeste de fouler au pied la Constitution ?

Quand on se souvient qu’Ali Bongo n’avait pas de vice-président durant son premier septennat, cette fonction ne serait-il qu’un gadget (…)


Analyse

/