La numéro 2 de l’ONU effectue une visite de solidarité en Afrique de l’Ouest et au Sahel

La Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Amina J. Mohammed, a entamé lundi une visite de solidarité de deux semaines en Afrique de l’Ouest et au Sahel pour souligner le soutien des Nations Unies aux pays de cette région pendant la pandémie de Covid-19.

NEW YORK, USA, le 12 Novembre 2020,-/African Media Agency (AMA)/-Mme Mohammed a commencé sa mission au Nigéria, où elle a rencontré le Président Muhammadu Buhari dans la capitale, Abuja.

Elle a ensuite joint le Vice-président, le ministre des Finances et des collègues de l’ONU pour lancer l’Offre ONU Plus, qui soutiendra les efforts du gouvernement nigérian pour faire face à l’impact socio-économique de la pandémie.

Cette initiative vise à mobiliser près de 250 millions de dollars qui seront utilisés pour renforcer les systèmes de santé et les ripostes, et pour construire un système de protection sociale plus solide et axé sur les personnes pauvres dans le pays.

Mme Mohammed, qui est originaire du Nigéria, a également lancé la campagne Génération égalité d’ONU Femmes, avec la ministre des affaires féminines.Photo Nations Unies/Daniel GetachewLa Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Amina Mohammed, rencontre une jeune fille dans l’Etat de Borno, au Nigéria.

Visite dans l’Etat de Borno

Mardi, la numéro deux de l’ONU s’est rendue dans l’Etat de Borno, dans le nord-est du Nigéria, une région affectée depuis des années par des violences causées par le groupe terroriste Boko Haram.

A Banki, ville située à la frontière avec le Cameroun, elle a visité un camp accueillant des personnes déplacées à l’intérieur du pays, ainsi que des réfugiés nigérians de retour du territoire camerounais.

« Outre les défis liés à la sécurité et aux besoins humanitaires croissants, Amina Mohammed a pu constater de près les efforts entrepris par les autorités, les ONG et nos partenaires, pour répondre à l’impact de la Covid-19 dans certaines des communautés les plus vulnérables du pays », a déclaré mardi à New York le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, lors de la conférence de presse quotidienne au siège des Nations Unies.

Plus tard dans la journée, à Maiduguri, Mme Mohammed a rencontré le gouverneur de l’État de Borno. Elle a visité une école secondaire pour filles et a eu une discussion avec des collègues de la communauté humanitaire.

Promouvoir le rétablissement et la résilience

Tout au long de sa visite en Afrique de l’Ouest et au Sahel, Mme Mohammed soulignera comment l’ONU a adapté ses opérations pour soutenir les plans nationaux de réponse et de relèvement face à la pandémie, tout en continuant de se concentrer sur les causes profondes des inégalités, a précisé lundi Stéphane Dujarric.

« Elle mettra l’accent sur les programmes de développement durable qui favorisent le redressement socio-économique, l’égalité des sexes, le leadership intergénérationnel, la résilience, l’action climatique – ainsi que la fourniture d’une aide humanitaire vitale aux plus vulnérables », a-t-il dit.

Mme Mohammed préside le Groupe de développement durable des Nations Unies, composé des chefs de plus de 30 agences, fonds et programmes des Nations Unies.

Ce groupe aide les pays à réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030, visant à instaurer un monde plus juste et équitable pour tous les peuples et la planète.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour ONU Info.