Discours de clôture de M. Akinwumi A. Adesina, Président du groupe de la Banque Africaine de Développement, Assemblées Annuelles 2020 Groupe de la Banque Africaine De Développement

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, le 28 Août 2020,-/African Media Agency (AMA)/- 

Madame Niale Kaba, Présidente du Conseil des Gouverneurs

Excellences Mesdames et Messieurs les Gouverneurs

Les membres du Conseil d’administration

Les membres de la haute Direction et le personnel de la Banque africaine de développement

Mesdames et messieurs

Les Assemblées annuelles 2020 de la Banque africaine de développement ont été palpitantes, intenses et riches en débats et dialogue ! C’est là la marque de fabrique de la Banque africaine de développement – réfléchir et définir de nouvelles voies pour mieux soutenir l’Afrique.

Et nous y sommes parvenus – virtuellement. Éloignés par les fuseaux horaires et la distance, mais tous présents, en temps réel.

Tandis que j’observais vos visages et écoutais vos voix, votre passion et votre dévouement collectifs à l’égard de la Banque, de sa mission et de l’Afrique se sont emparés des salles de réunion virtuelles.

Le dynamisme et la vigueur des idées ont marqué le Dialogue des gouverneurs sur les progrès que nous avons réalisés concernant les engagements pris au titre de l’AGC-7 et de la politique du FAD – ainsi que mes interactions avec vous en tant que candidat à l’élection au poste de Président.

Toutes les idées étaient pertinentes, stimulantes, enthousiasmantes…

Nous avons discuté de la manière dont la Banque aidera l’Afrique à se remettre des effets de la pandémie de COVID-19, pour devenir meilleure et plus forte.

Nous avons discuté de la manière dont nous pouvons renforcer davantage notre institution et approfondir nos systèmes de gouvernance et de responsabilité.

Nous avons abordé de nombreux autres sujets – … l’intégration régionale et le commerce, le climat, le genre, les jeunes, les emplois et la soutenabilité de la dette – et la façon dont nous pouvons mettre l’accent sur des infrastructures de soins de santé de qualité afin de renforcer la résilience économique de l’Afrique.

Nous avons discuté de la manière de parvenir à la viabilité financière à long terme de la Banque.

Nous vous avons entendu – et je vous ai entendus !

Naturellement, c’est l’annonce de ma réélection au poste de Président de la Banque africaine de développement – pour un second mandat ! qui retentit le plus à mes oreilles en ce moment.

Nous sommes rentrés dans l’histoire. Ma réélection par un scrutin fait de moi le premier Président de la Banque à être réélu par un scrutin.

Cela a son importance et montre :

  • le degré de transparence de notre Banque,
  • combien vous soutenez la vision que je défends,
  • que tous les actionnaires m’accordent avec force et clarté ce mandat pour mettre en œuvre cette vision,
  • que toutes les voix ont été entendues,
  • et que nous sommes fidèles aux textes constitutifs de notre Banque. 

Aujourd’hui encore, la Banque africaine de développement a montré son attachement aux normes les plus élevées et son engagement en faveur de la transparence et de la bonne gouvernance institutionnelle.

Merci beaucoup ! 

Je vous suis profondément reconnaissant pour votre confiance et votre soutien. Je suis très honoré, et ému.

Je réponds à ce nouvel appel. Un appel à servir de manière désintéressée l’Afrique et la Banque africaine de développement.

Aujourd’hui, un arc-en-ciel partant des 81 pays membres de la Banque africaine de développement s’étend de par le ciel bleu profond de l’Afrique, pour annoncer un message clair : finie la pluie. Et avec elle, les sombres nuages qui nous menaçaient.

Mesdames et messieurs les Gouverneurs, 

  • Vous avez assuré la stabilité de la Banque. 
  • Vous avez préservé le leadership de la Banque. 
  • Vous avez renforcé la Banque. 
  • Vous avez porté notre vision collective. 
  • Vous avez opté pour la continuité, pour que nous nous appuyions sur tout ce que nous avons réalisé ensemble au cours de ces cinq dernières années.

Je suis impatient de travailler en étroite collaboration avec chacun d’entre vous pour accomplir la mission urgente et difficile qui nous attend : aider l’Afrique à se reconstruire, plus solidement, plus intelligemment, et plus audacieusement, après cette pandémie de COVID-19.

Le Conseil d’administration, la haute Direction, le personnel de la Banque et moi-même aurons besoin de chacun d’entre vous, collectivement, chers actionnaires, pour aider la Banque à jouer ce rôle de chef de file.

Alors que nous clôturons ces Assemblées annuelles 2020, les mots me manquent pour exprimer ma gratitude à votre endroit en particulier, chers Gouverneurs, pour avoir pris la décision d’organiser ces Assemblées en ligne.

C’est une décision historique. Et la décision d’organiser l’élection du Président en ligne l’est tout autant.

Vous avez fait preuve de pragmatisme et de flexibilité pour garantir la continuité des activités de la Banque.

Je tiens à remercier tout particulièrement Madame la Ministre Niale Kaba, Présidente du Conseil des Gouverneurs, pour le leadership extraordinaire et avisé dont elle a fait preuve dans la conduite des affaires de la Banque, au cours de l’année écoulée. Avec le Bureau des Gouverneurs et tous les Gouverneurs, vous nous avez tous entrainés dans votre sillage et conduit le navire en toute sécurité jusqu’à sa destination, pour des Assemblées annuelles exceptionnelles.

Au nom du Conseil d’administration, de la Direction et du personnel de la Banque, je tiens à remercier le gouvernement de Côte d’Ivoire d’avoir accueilli les Assemblées annuelles de cette année. Je remercie tout particulièrement S.E. Monsieur le Président Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, d’avoir ouvert les Assemblées annuelles par vidéo.

Je voudrais également remercier le Conseil d’administration, la Direction et le personnel de la Banque pour leur soutien à la réussite des Assemblées annuelles.

Tout le monde a travaillé très dur…. mais j’aimerais remercier tout particulièrement le Secrétaire général, le professeur Vincent Nmehielle, pour l’incroyable leadership avec lequel il a soutenu tout le processus des Assemblées annuelles virtuelles. Son personnel et lui, avec le soutien de notre incroyable équipe informatique et des responsables pays de nos 44 bureaux, ont travaillé très dur pour que ces Assemblées, et l’élection du Président, se déroulent de manière si harmonieuse. Bravo !

Le Conseiller juridique général par intérim, Souley Amadou, et son équipe, ont travaillé d’arrache-pied pour soutenir les Assemblées annuelles et vos résolutions.

Les interprètes ont fait un excellent travail. Et bien sûr, notre dynamique personnel du Département informatique, qui a fourni l’excellent soutien nécessaire pour permettre à tous de participer à ces Assemblées annuelles virtuellement, mérite une mention spéciale.

Merci beaucoup à vous tous !

Alors que le rideau retombe sur les Assemblées annuelles 2020 à Abidjan, nous attendons avec impatience son lever à Accra, pour les Assemblées annuelles 2021. J’adresse donc mes félicitations au Ghana et au Gouverneur Ken Ofori Atta, Ministre des Finances du Ghana, qui assume maintenant son nouveau rôle de Président du Conseil des Gouverneurs.

En attendant de nous revoir à Accra l’année prochaine, pour les Assemblées annuelles 2021, veillez à votre santé et votre sécurité !

High 5 virtuel à vous tous !

Merci beaucoup à tous !

Distribué par African Media Agency (AMA) pour La Banque Africaine de Développement.