António Guterres appelle toutes les parties guinéennes à veiller à ce que le scrutin présidentiel se déroule de manière pacifique

À la veille de l’élection présidentielle organisée dimanche en Guinée, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres a appelé toutes les parties à veiller à ce que le scrutin soit inclusif et pacifique.

NEW YORK, USA, le 19 Octobre 2020,-/African Media Agency (AMA)/-« Le Secrétaire général appelle toutes les parties prenantes nationales à veiller à ce que le scrutin se déroule de manière inclusive et pacifique », a déclaré samedi son porte-parole Stéphane Dujarric, dans un communiqué.

« Il appelle également tous les dirigeants politiques et leurs partisans à s’abstenir de tout acte d’incitation à la violence, de propos incendiaires, de profilage ethnique et de violence. Il exhorte les forces de défense et de sécurité à agir de manière responsable et avec la plus grande retenue », a-t-il ajouté.   

Selon les médias, la Guinée est depuis octobre 2019 le théâtre de nombreuses contestations à la suite de la volonté de l’actuel président, Alpha Condé, de briguer un troisième mandat. Pour parvenir à ses fins, le chef d’État, élu en 2010, a fait adopter une nouvelle Constitution lors d’un référendum contesté en mars dernier.

Toujours d’après la presse, l’initiative a provoqué une levée de boucliers de la part de la société civile, ses adversaires dénonçant un « coup d’État constitutionnel ».

« Le Secrétaire général appelle les dirigeants politiques et leurs partis à résoudre tout différend qui pourrait survenir par des moyens juridiques », a fait valoir le porte-parole.

« Il réitère l’engagement des Nations Unies à soutenir les efforts du pays pour promouvoir la cohésion nationale », a-t-il conclu. 

Distribué par African Media Agency (AMA) pour ONU Info.