Allègement du confinement au Gabon : quand les forces de l’ordre sèment déjà l’anarchie

Vraisemblablement, la levée partielle des mesures restrictives liées à la lutte contre le coronavirus n’a pas dissuadé les forces de l’ordre chargées de faire respecter les mesures barrière en milieu public. Dans les rues et marchés de la capitale gabonaise, ces dernières continuent de se comporter en véritables anges de la terreur.

Le Gabon a décidément atteint un niveau de corruption des plus regrettables au monde. Pour un État dit de droit, il a été installé et toléré un ensemble de réflexes qui (…)


Analyse

/